MARVAO

English versión
Versão Portuguesa

À 800 mètres de hauteur sur les rudesses de la Scie de Mamede Sain, se lève cette ville fortifiée qui porte l'enveloppe nommez d'un "Nid d'aigles".
Un lieu de difficile des accès a consisté depuis les temps immémoriaux un refuge sûr pour l'homme de différentes cultures en ce que là ils se sont assis le long des temps.

Selon les dernières recherches il semble que son actuel nom procède de la domination musulmane, après s'être attribué sa fondation à l'enfant de père musulman et de mère chrétienne Ibn Marwan, fondateur dans l'année 875 de Badajoz.

Son désaccord avec le Califat il l'obligeait à éluder parfois aux troupes cordouanes, en se réfugiant dans cette installation ancienne(antique) qu'il a rétablie et a fortifié, comme manteau de sa famille et de ses troupes. En 1160 le monarque portugais D. Alphonse Enriquez a conquis cette enclave, qui revenait possiblement parfois aux mains arabes, données les oscillations profondes que la frontière subissait entre les règnes du nord et du sud. Sancho II lui a accordé de propres coutumes en 1226, devant la position stratégique du nouvel ennemi de l'ouest, qui dans des occasions répétées a essayé de s'approprier la zone.

Il est connu, que dans les temps de D. Dionis, par le 1299, le monarque a ordonné de lever un château puissant qui servait d'une clef et une vigilance, devant la frontière proche de la Castille. Comme dans Monsaraz au sud, la blanc en chaux, il est mêlé par les rues pavées et la maçonnerie de ses constructions défensives.

v v v v v v v v v
v v v v v
v v
v v
v v v v v v v v v

Les Guerres de Restauration et de Succession qui ont libéré les deux nations péninsulaires, ont enveloppé à la population dans les nombreux faits de guerre dans lesquels quelques fois c'était la couronne espagnole celle qui a envahi la zone, alors que les autres, elles étaient les armées portugaises et alliées, celles qui à travers de Valencia d'Alcántara pénétraient dans un territoire espagnol. Au cours des Guerres Péninsulaires d'Indépendance, des alliés ont mis en action l'Espagne, le Portugal et l'Angleterre en face des armées de Napoléon. Dans ses commencements Marvão il a été pris pour les français, qui ont été délogés en 1808. Peu plus tard, en 1833 c'était aussi une scène des Guerres Libérales.

Différentes époques historiques ont paré la physionomie de ce village fortifié, qui est un musée vivant, où le temps, les styles et les coutumes, ils sont restés fossilisés. à une architecture populaire alentejana y a aussi sa trace indélébile, en ornant de beaux coins, avec des fenêtres fleuries et des cheminées typiques.

j j j j j j j j j
j j j j j j j
j j j j
j j
j j j j j
jj
j j j
j j j
j j j j j
j j

  Antonio García Candelas        Suggestions et impressions

       www.cm-marvao.pt/                                                                                                                                                                fotografias propiedad del autor

ENTREÉ CASTELO DE VIDE ALMOSSASSA BADAJOZ PORTALEGRE BADAJOZ